vitang-ha-z.jpg

TANG HAYWEN

T'ang Haywen (chinois : 曾海文), né le 20 décembre 1927 à Amoy (actuellement Xiamen) dans la province du Fujian (Chine), mort le 9 septembre 1991, est un peintre français d'origine chinoise ayant vécu et travaillé à Paris.

Le grand-père de T'ang Haywen lui enseigne la calligraphie. En 1937, au moment de l'invasion japonaise, la famille du jeune homme (« des commerçants prospères »), il entame à l'âge de vingt ans une grève de la faim (celle-ci durera dix jours) afin de revendiquer le droit de partir pour la France.T’ang part ainsi pour la France et s'installe à Paris en 1948. Il y étudie en fait l'art en fréquentant l'Académie de la Grande Chaumière et les lettres à la Sorbonne avec laquelle il se rend même en Grèce afin de jouer dans la pièce Les Perses d'Eschyle au théâtre d'Épidaure. Sortie de l'ombre après sa mort, l'œuvre de T'ang Haywen est admirée pour la fusion qu'elle réalise entre les principes esthétiques et spirituels chinois et une forme d’expressionnisme abstrait d'origine occidentale. Pourtant T'ang, comme de nombreux autres peintres chinois, rejette le terme d'abstraction pour qualifier sa peinture et déclare en 1972 :
« Notre sensibilité profonde, liée à l’inconscient, ne peut se développer et grandir que nourrie par le tangible, c’est-à-dire, en ce qui concerne la peinture, par le rappel dans notre mémoire consciente d’expériences sensibles profondes et durables vécues par nous dans le monde réel.[réf. nécessaire] »

© T’ang Hayden, picture by Yonfan Manshih, 1991

Nous n'avons plus d'œuvre de cet artiste en stock actuellement